Le corps et la psyché sont intrinsèquement liés. Cette évidence est au coeur de l’approche holistique de la médecine et également centrale dans la perspective psychosomatique. Ce terme est un faux ami car il est souvent compris à tort dans le sens d’une recherche de cause psychique d’un trouble somatique. La perspective psychosomatique ne recherche pas les causes des troubles somatiques mais prête une oreille attentive aux interactions entre les affections du corps et du psychisme. Comment vivons nous nos maladies ? A quel moment de notre histoire surviennent-elles ? Qu’est-ce qui nous affecte ?

Le projet du psychosomaticien n’est pas de soigner mais d’accompagner au mieux les patients atteints de troubles somatiques.